Carnet de voyage en Espagne

Mardi 7 mars…

Un œil s’ouvre, puis se referme bien vite… quelques secondes se passent, puis, il se risque à une deuxième tentative, cette fois-ci réussie…

Les souvenirs se rassemblent, où sommes-nous ? Une douce lumière orangée vient caresser notre visage, le deuxième œil, à son tour, s’entrouvre… L’esprit se souvient, une nuit agitée par la tramontane, le corps encore engourdi se réveille petit à petit… 18 heures en car… Et là…

Ouuiiii ! C’est la grande, la belle, l’imposante Barcelone qui se dresse fière devant nos yeux !

Nous sommes arrivés ! Le soleil levant réchauffe les corps et plein de petites billes rondes brillent : le spectacle est magique ! Un énorme bateau s’affiche majestueusement devant nous (nous apprendrons plus tard qu’il appartient au Président du club de foot de Chelsea… !)

Nous descendons de l’autocar et commençons une marche vers la Rambla, artère principale qui va du port, et plus précisément de la statue de Christophe Colomb à la Plaza Cataluña.

Cette déambulation dans Barcelone est si agréable… la Rambla (qui plus tard se révélera bondée) nous appartient ! Quel calme et sérénité à cette heure matinale… Nous passons devant la Boquería qui doucement s’installe, marché couvert que nous retrouverons après un copieux petit déjeuner dans une caféteria…

La Boquería ! Un spectacle pour les yeux, une myriade de couleurs, de senteurs, où les Barcelonais affluent peu à peu pour acheter viande, poisson, légumes, douceurs sucrées, et faire une pause et grignoter quelques tapas à un bar : ça c’est la convivialité espagnole !

Qu’il fait bon se balader dans les rues, et après un bon repas pris au Maremagnum sur le port, nous montons sur une vedette, une « Golondrina » et respirons l’air marin, certes frais mais si agréable… puis, c’est, bercés par les vaguelettes, que nous découvrons toute l’activité liée au port de Barcelone : Barcelone l’antique   mais si moderne et dynamique à la fois !

L’arrivée à l’hôtel est la bienvenue ! Et c’est un personnage atypique qui nous accueille, un géant de pierre qui se déplace et parle avec lenteur, cependant, sa sympathie, nous fait oublier notre fatigue et n’entame pas notre bonne humeur et jovialité !

Mercredi 8 mars…

 Nous sommes déjà mercredi…  Une date inscrite et marquée dans nos esprits : c’est le retour du match PSG / Barça pour la Ligue des Champions ! Et c’est justement la route du stade que nous prenons : après un couloir aux couleurs bordeaux et bleu mettant en avant les stars du club, nous découvrons son musée, chaussures, coupes, maillots, textes relatant et mettant en scène toute l’histoire de ce club international… puis, par une porte dérobée, enfin se déploie devant nos yeux cette immensité verte surplombée par des gradins interminables ! Quelques points noirs s’affairent sur la pelouse… eh oui ! elle doit être impeccable pour cette belle rencontre entre les deux clubs ! Après nous être imprégnés de cette ambiance si particulière, nous repartons vers le centre de Barcelone et c’est un autre monument immense, splendide et si célèbre désormais que nous retrouvons : la basilique de la Sagrada Familia. Sa forme végétale qui a inspiré Gaudí en fait une œuvre architecturale à part, à l’intérieur, c’est une forêt de colonnes que nous retrouvons, baignée par une lumière bleue à l’est et par une lumière orangée à l’ouest… elle devrait être achevée en 2026 pour les 100 ans de Gaudí.

Après, un petit détour par la Casa Milà, autre œuvre du génie, nous profitons de l’ambiance « nocturne » barcelonaise, des superbes boutiques qui bordent les avenues et brillent de mille feux, sans oublier de nous perdre dans un dédale de petites rues typiques et anciennes où nous croisons des personnages parfois fantasques, avant de tomber nez à nez sur la Casa Batlló, son toit ondulant comme un poisson en mer et ses nombreux balcons semblant nous suivre du regard ! Quelle atmosphère magique et féérique !

Après le dîner, le rêve se poursuit, puisque c’est tous réunis autour de la télévision que nous célébrons la belle victoire du Barça sur le PSG par des chants et des cris, quelle ambiance !

Jeudi 9 mars…

Aujourd’hui, nos gentils chauffeurs nous emmènent loin de Barcelone, au Monastère de Montserrat, datant du IXème siècle mais terminé au XIXème. C’est un spectacle particulier qui se dévoile à nous : après avoir suivi une route serpentant à travers la montagne, ce sont des roches comparables à des dents de dinosaure qui semblent nous avaler ! Le paysage est grandiose et pour les courageux qui ont pu faire la randonnée, c’est sur le toit du monde qu’ils se retrouvent, la tête dans les nuages ! Et là, la nature s’étale devant nous, plus superbe, plus profonde, plus immense et plus belle que jamais !

Mais, bientôt, nous devons redescendre, car Gaudí, nous a, à nouveau, donné rendez-vous, cette fois, au Park Güell ! Un petit coin aux couleurs chatoyantes où le modernisme de Gaudí se mêle à la nature pour ne former plus qu’un ! Et sous nos yeux, Barcelone la cosmopolite s’étend mais en gardant toujours ses mystères qui nous invitent à rester, à explorer le moindre recoin… malheureusement, demain, il faut déjà repartir…

Vendredi 10 mars…

 Ce matin, comme nous ne pouvions abandonner Barcelone ainsi, comme des voleurs, nous nous attardons dans le quartier gothique et procédons aux derniers achats pour nos proches : eh oui, nous posons nos souvenirs dans nos esprits, les emprisonnons dans nos portables, les glissons dans nos valises, bref, plein de petits morceaux de Barcelone repartiront avec nous !

Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons au musée Dalí, artiste aussi surréaliste et improbable que ses œuvres ! Mais, il a réussi à éveiller la curiosité de certains ! Les kilomètres et les pauses se succèdent, puis, notre bon vieux lycée est en vue ! Les familles sont au rendez-vous pour nous accueillir chaleureusement.

Les gentils mots de nos élèves seront là, à jamais ; un grand merci à tous pour ces quelques jours merveilleux, c’est super moments passés ensemble et tous nos fous rire gravés dans les cœurs !!! Merci à tous ceux qui ont fait que ce voyage a pu être possible.

Post author

Laisser une réponse