Avion, automobile, centrale nucléaire, robot, console de jeux vidéo, appareils ménagers grands public, matériel de chirurgie, tous ces objets sont en partie constitué de composants mécaniques qu’il a bien fallu fabriquer. Souvent invisibles ils n’en sont pas moins indispensables au bon fonctionnement des objets qui nous entourent dans vie domestique et/ou professionnelle

Un des moyens de fabrication des composants mécaniques est l’usinage par enlèvement de matière. C’est ce que l’on appelle la fabrication soustractive. Plus adaptées aux pièces métalliques ou en matière plastique, les techniques d’usinage nécessitent une maîtrise de technologies en constantes évolution. Les machines d’usinage 5 axes qui permettent de fabriquer rapidement des pièces de formes très complexes sont aujourd’hui très présentes dans les ateliers des entreprises de fabrication mécanique. Les machines mises en œuvre sont des centres d’usinage de 3 à 5 axes et des centres de tournage éventuellement bi-broche et multi-axes.

La 3° révolution industrielle et l’évolution vers l’usine numérique qui en est un enjeu fort apporte également de nouvelles perspectives avec la fabrication additive qui adapte aux besoins des composants mécaniques performants les techniques des imprimantes 3D que l’on rencontre largement dans les FABLAB.

Le délai de mise sur le marché des nouveaux produits est un enjeu stratégique important, le concepteur et le fabricant sont donc amenés à collaborer très tôt dans le processus de développement du produit. L’industrialisation nécessitent souvent d’intervenir sur la définition des formes de la pièce pour optimiser le processus de réalisation tout en respectant les exigences du maître d’ouvrage.

Le titulaire d’un brevet de technicien supérieur « Conception des processus de réalisation de produits » s’insère dans des entreprises de taille variable, très petites entreprises (TPE), petites et moyennes entreprises (PME) et grandes entreprises. Les principaux secteurs d’activités économiques concernés sont :

  • l’aéronautique
  • le ferroviaire ;
  • l’automobile ;
  • le bâtiment ;
  • l’énergie ;
  • le médical

Le titulaire du brevet de technicien supérieur « Conception des processus de réalisation de produits » exerce tout ou partie de ses activités dans les différents services d’industrialisation et de production. Dans les grandes entreprises, il intervient sous l’autorité d’un responsable de service (méthode ou production), notamment dans le cadre de la définition des processus et de la réalisation d’un sous-ensemble. Au sein des PME, il peut être plus autonome et exercer des activités concernant à la fois la préparation, la réalisation et l’organisation.

 

Ces activités peuvent l’amener à évoluer vers des fonctions de chargé d’affaires, de responsable de projets, responsable de la fabrication en atelier, voire d’adjoint au dirigeant de l’entreprise. Il peut également envisager une reprise d’entreprise après une formation complémentaire en gestion et management.

Dans tous les cas, le métier s’exerce en relation avec de nombreux partenaires comme le donneur d’ordre ou les sous-traitants, et dans un cadre d’ingénierie collaborative avec :

  • Les concepteurs de produits dans la phase de pré industrialisation ;
  • Les spécialistes des procédés de première transformation (moulage, forgeage, injection plastique…), de traitements thermiques et de traitements de surfaces ;
  • Les constructeurs de machines et d’équipements de production (outils, outillages de production …) ;
  • Les techniciens de l’automatisation et de l’informatisation, de la logistique et de la gestion, de la maintenance et de la qualité.

Dans le cadre des productions continues ou en séries renouvelables, il intervient au niveau :

  • De la conception détaillée des sous-ensembles, ou pré industrialisation, en ingénierie collaborative (intégration, lors de la définition des produits, des contraintes technico-économiques induites par les procédés qu’il maîtrise) ;
  • De l’industrialisation des sous-ensembles (conception des processus de fabrication et d’assemblage ainsi que des outillages associés) ;
  • De la qualification des processus ;
  • Du lancement et du suivi des productions.

Pour les réalisations unitaires à forte valeur ajoutée, il coordonne les activités de la mise en production afin de réaliser des pièces ou des sous-ensembles conformes dans les délais les plus brefs et à moindre coût. Il intervient donc au niveau :

  • Du choix éventuel du procédé ;
  • De la définition du processus général de réalisation ;
  • De l’encadrement du(des) opérateur(s) de fabrication pour la réalisation et le contrôle ; – de la vérification de la conformité du sous-ensemble.

Le LPO Pierre Forest propose la préparation au BTS CPRP par le voie de l’apprentissage dans le cadre du CFA académique et en partenariat avec le lycée Louis Armand de Jeumont. La première année se déroule au lycée Louis Armand, la seconde au lycée Pierre Forest.

Horaires de formation

1° année

2° année

Culture générale et expression

3

3
Anglais

2

2

Mathématiques

2,5

2,5

Physique – Chimie

2

2

Enseignement professionnel (EP) et généraux associés

20
(Se décomposant en)

20
(Se décomposant en)

Enseignement professionnels STI

18,5

18,5

EP en langue vivante étrangère et ci-intervention

1

1

Mathématiques et EP en co-intervention

0,5

0,5

Accompagnement personnalisé

1,5

1,5

Stages

La formation s’effectuant en alternance, il n’y a pas de stage pour ce BTS. Toutefois, l’épreuve E6 est en partie évaluée sur la base d’une étude de cas  réalisée en entreprise et présentée par l’apprenti.

Nature des épreuves Unités Coef. Forme Durée
E1 – Culture générale et expression U1 3 Ponctuelle écrite 4 h
E2 – Langue vivante étrangère 1 : Anglais (1) U2 2 CCF
2 situations
E3 – Mathématiques et Physique – Chimie
Sous-épreuve : Mathématiques U31 2 CCF
2 situations
Sous-épreuve : Physique – Chimie U32 2 CCF
1 situation
E4 – Conception préliminaire U4 6 Ponctuelle écrite 6H
E5 – Projet industriel de conception et d’initialisation de processus U5 8 Ponctuelle pratique et orale 45 min
E6 – Réponse à une affaire – Gestion de réalisation
Sous-épreuve : Projet collaboratif d’optimisation d’un produit et d’un processus U61 3 CCF
1 situation
Sous-épreuve : Gestion et suivi de réalisation en entreprise U62 3 CCF
1 situation
EF1 – Langue vivante facultative (2) (3) UF1 Ponctuelle orale 20 min de préparation +   20 min

Pour prétendre au BTS CPRP, il faut être titulaire d’un baccalauréat scientifique, technologique STI2D (toute spécialité) ou professionnel technicien d’Usinage (bac pro TU). Un autre baccalauréat professionnel du secteur de la production industrielle est possible mais nécessite un bon profil en terme de résultats scolaires, d’assiduité et de motivation. Dans ce dernier cas un contact préalable avec l’établissement est souhaitable.

Pour se plaire dans le métier il faut avoir un goût particulier pour :

  • Le travail de la matière
  • La conception de produits et notamment la CFAO (conception et fabrication assistée par ordinateur)
  • La mise en œuvre d’équipements de production numériques modernes et représentatifs de la réalité industrielle

Pour tout renseignements :

  • Opération portes ouvertes le 30 janvier 2016 de 9h00 à 12h00
  • Forum de l’orientation du bassin Sambre Avesnois les 1° et 2 février 2016 à l’espace Sculfort de Maubeuge
  • Sur rendez-vous auprès de Olivier FORT, chef de travaux au 03 27 53 03 53

Pour candidater : http://www.admission-postbac.fr/

Engagé depuis plusieurs années dans les formations aux métiers de l’industrialisation et de la productique mécanique, le LPO Pierre Forest a lié des relations fortes avec des entreprises du secteur. Notamment

  • AREVA à Jeumont
  • ATW à Jeumont
  • OBEIN à Marpent
  • Sambre méca à Assevent,
  • Delcorte à Maubeuge
  • Forgital Dembiermont à Hautmont
  • Longoraccord à La Longueville
  • PSA Peugeot – Citroën à Valenciennes
  • ETS Lantoine à Aulnoye Aymeries
  • EODA à Pont sur Sambre

PLAQUETTE-BTS-CPRP